top of page

Une Attitude Intérieure

Dernière mise à jour : 27 mai

Chers amis sur le chemin,

 

Je suis allé quelques jours en Andalousie, où j’ai visité la grande mosquée de Cordoue. Son architecture est emplie d’un langage symbolique transcendant les frontières habituelles des religions exotériques. De précédents éléments romains païens et chrétiens y ont été réutilisés avec intelligence et beauté. Les architectes ont réussi à fixer dans les formes minérales une attitude intérieure de l’homme qui se tourne vers le Divin au-delà de toute forme. C’est le paradoxe fascinant de l’architecture sacrée : donner une forme à ce qui est au-delà de toute forme.

A Cordoue, dans la partie “mosquée” de l’édifice, c’est le mystère de la porte qui est exprimé, décliné dans toutes ses dimensions.

Il y a bien sûr les portes extérieures, qui nous font passer du monde profane, bruyant, au silence et au recueillement de l’intérieur. Puis, cette forêt portes identiques, porteuse d’un message profond sur les trois étapes de la transformation alchimiques. Les œuvres “au rouge” et "au blanc” sont inscrites comme un idéal nécessitant l’élévation, dans toutes ces portes où les fidèles se prosternaient devant l’Unique. L’œuvre “au noir”, c’est-à-dire notre long processus de transformation de soi, cette maturation de notre matière de vie, est encouragée par les colonnes, mais laissée à notre propre responsabilité. En effet, c’est l’immense espace de vide que chacun pouvait emplir de sa dévotion, de sa prosternation, de sa méditation sur les événements de sa vie. Là, dans le recueillement, le temps était venu de prendre du recul et contempler la suite du Chemin (rouge et blanc, en hauteur), et de se ramener à soi-même, ici et maintenant, face à cet idéal supérieur.



J’ai aussi aimé qu’elle ne soit pas encore tournée vers La Mecque. Non pas pour rejeter cette pratique mais parce que cela nous permet de nous souvenir que c’est vers le Créateur que nous nous tournons, et que les pratiques développées ensuite sont des supports pédagogiques, mais pas essentiels. Je pourrais vous parler des heures de cette porte véritablement magique et de ce lieu dans son ensemble, mais ce serait bien sûr un prochain voyage initiatique à organiser !






1 Comment


La spiritualité musulmane, au-delà de l'image romancée de la danse des derviches tourneurs, ancrée dans l'imaginaire collectifs, est le troisième "palier" de la foi qui est Al 'Ihsan / l'excellence.


Je serai ravi d'échanger avec vous autour de cet aspect de l'islam.

Like
bottom of page